daniel-guerinDéclaration de Daniel Guérin, conseiller régional Val de Marne IDF

Les élus chevènementistes au conseil régional se battent depuis plus de 10 ans pour la réduction des inégalités entre les habitants en matière de transports en commun et les effets de la « triple peine » subie, dans ce domaine, par les habitants les plus éloignés de Paris : des transports insuffisants, des conditions de transports dégradées pour les tarifs les plus élevés.
Dès 2006, avec mes collègues du Mouvement Républicain et Citoyen de Jean-Pierre Chevènement, j’avais porté la décision de suppression des zones 7 et 8 du passe navigo. Nous étions bien seuls alors et il nous avait fallu beaucoup d’énergie pour obtenir gain de cause.
Depuis lors, nous avons accompagné et défendu la suppression de la zone 6 puis toutes les démarches engagées par le Président, Jean-Paul Huchon et la majorité du Conseil Régional pour parvenir enfin à une unification tarifaire sur l’ensemble du territoire francilien.Je me réjouis donc de l’avancée des négociations pour la mise en place, dès l’an prochain, du passe navigo à tarif unique pour tous les usagers franciliens des transports en commun.
Le choix d’un prix de ce passe unique à 70€ permettra aux franciliens de la zone 4 travaillant à Paris ou en proche couronne, d’économiser près de 35 % du coût qu’ils supportent aujourd’hui.
Cette mesure représentera une véritable amélioration du pouvoir d’achat pour ces usagers : près de 800 € par an pour un couple, par exemple, en zone 4, ce qui est le cas pour Villeneuve-le-Roi, Ablon-sur-Seine et Orly.
Je regrette que l’opposition régionale UMP ne soit pas capable de dépasser les clivages partisans pour soutenir cette mesure d’intérêt général et de justice.
Nous touchons au but et je souhaite que cette mesure puisse être votée dès le prochain conseil d’administration du STIF, le 10 décembre prochain.
Elle doit s’accompagner, évidemment, de la poursuite et du renforcement des efforts pour sécuriser et développer le réseau de transports en commun, notamment sur les lignes RER dont les dysfonctionnements sont inacceptables et qui demeurent une priorité.

Pour le tarif unique du Pass Navigo