mrcCommuniqué de Jean-Luc Laurent, président du MRC et député du Val-de-Marne, samedi 15 novembre 2015.
Frappée en novembre comme elle l’a été en janvier, la France est à nouveau en deuil. Dans une situation que chacun sait dangereuse, cette année 2015 marque pour notre pays un tournant historique.
Aucun mot ne peut donner la juste mesure de l’effroi dont nous sommes saisis face au bilan, toujours provisoire, des attaques. Après les attentats ciblés de janvier, les terroristes ont cherché cette fois à faire un grand nombre de victimes.
Avec cette tuerie de masse, nos assaillants ont voulu abattre Paris, ville de liberté, et la France tout entière. Nous ne nous laisserons pas impressionner.
Le temps est aujourd’hui au recueillement, au deuil et à la colère.
Nous adressons nos condoléances aux victimes, à leurs familles, à leurs proches. Nous exprimons notre plus profonde gratitude à l’égard de nos forces de l’ordre et aux secours, dont la rapidité, la mobilisation et le professionnalisme ont, une nouvelle fois, été exceptionnels.
La gravité historique de ces attentats nous engage tous à être à la hauteur du moment. Nous saluons la réaction du Président de la République. La déclaration de l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire, la fermeture des frontières, le deuil national de 3 jours, sont toutes des mesures pleinement justifiées par la situation exceptionnelle à laquelle nous sommes confrontés. Il conviendra aussi demain de s’interroger sur les circonstances qui ont rendu possible une attaque d’une telle ampleur.
Nous devons faire preuve de sang froid et résister à la terreur. La France a été visée par les terroristes parce qu’elle est la France. Si nos valeurs font de nous une cible, elles constituent d’abord et surtout une fierté. Les Français savent faire face. La France doit intensifier sa lutte contre l’Etat Islamique pour l’éradiquer, et privilégier l’efficacité et le réalisme pour y parvenir.

Attentats du 13 novembre : recueillement, deuil et colère