Le Parisien | 06 Déc. 2014

Ce n’est pas une surprise. Mercredi soir, le conseil communautaire de Marne et Chantereine s’est prononcé à l’unanimité contre le projet de carte intercommunale soumis par le préfet de région. Selon ce plan, Marne et Chantereine ferait partie d’un « super Marne-la-Vallée » regroupant plus de 340 000 habitants.

Dans un communiqué, l’intercommunalité expose longuement ses arguments, qui sont à peu près les mêmes que ceux avancés par la cohorte d’élus s’opposant aux projets préfectoraux en matière d’intercommunalité : des structures trop grandes qui nuisent à la qualité du service public ou l’absence d’information sur les charges et ressources financières de ces futures entités. Mais aussi le « risque de créer une Seine-et-Marne à deux vitesses en raison de la confiscation par la métropole de 80 % des richesses départementales, issues du tiers de notre territoire, et ne laissant que 20 % de celles-ci pour les deux tiers restants ».

Marne et Chantereine : Les élus rejettent la proposition de carte intercommunale