nadine_lopesNadine Lopes, Présidente du groupe MRC à Pontault-Combault.

« Pour le respect du suffrage universel ». Cette exigence républicaine je l’ai fait mienne et, sans hésitation, j’ai accepté d’être aux côtés de Monique Delessard pour mettre en œuvre le programme municipal.
Je crois au militantisme politique qui permet de transformer la réalité, de mobiliser les hommes et les femmes pour intervenir sur leur quotidien, de rêver à un avenir différent. J’ai toujours défendu un service public de qualité et j’ai toujours dénoncé les effets pervers du libéralisme. Par les valeurs que je défends , je suis résolument à gauche, dans cette gauche historique qui n’est pas celle des compromis mais celle des réformes audacieuses.
Je ne peux m’empêcher de considérer comme une injustice la décision de nous faire recommencer les élections municipales.
Je regarde avec effarement les contorsions et les alliances improbables des listes adverses.
Je trouve quelque peu déplacée la lettre à la population de Cédric Pommot qui se justifie aujourd’hui des erreurs que lui seul a commises.
En créant la confusion et en amalgamant, la liste de Cédric Pommot, qui se cache derrière la formule recyclée « Union Raison Passion », participe au dévoiement de la politique. En fait, cette liste a un projet qui se résume à abattre Monique Delessard pour mettre en œuvre des mesures que ne renierait pas la droite libérale.
Quant à nous, nous ne nous trompons pas de cible et nous n’oublions pas de mener une lutte déterminée contre le Front National. Cette lutte passe par l’action contre la paupérisation, l’insécurité et l’ignorance.
Très loin de tous ces reniements locaux , je suis fière d’appartenir à une liste rassemblant des partis de gauche et je suis confiante dans le choix des citoyens qui devraient distinguer celles et ceux qui ont le souci au quotidien de favoriser les initiatives créatrices d’emplois, d’accompagner les plus démunis, d’élargir l’offre éducative et culturelle, de travailler au mieux vivre ensemble en associant la population sans fuir les responsabilités et les devoirs d’un élu de la République.

Nadine Lopes : « Pour le respect du suffrage universel ! »